Les Vignobles

Vers le Bas-Valais...

c.antille

A Fully , on trouve, en autre, “la petite Arvine”, emblématique cépage autochtone. La réserve naturelle des Follatères au micro-climat méditérranéen se trouve toute proche.

c.antille

Sur la terre granitique du coude du Rhône, pousse en seigneur, le Gamay !
Les vignes de Plan-Cerisier sont parsemées de « Mazots », petites maisons temporaires qui hébergeaient il y a quelques dizaines d’années encore, les travailleurs de la vigne qui descendaient de la montagne.

 

c.antille

Le vignoble de Chamoson et Saint-Pierre-de Clages s'étend sur un cône de déjection qui permet une multitude de terroirs différents, des vins d'une qualité exceptionnelle sont élaborés dans les caves de la région.

c.antille
c.antille

Valais Central

c.antille

L’Amigne de Vétroz est un vieux cépage autochtone, il peut prétendre à différents degrés de douceur. Les encaveurs de la région ont eu l’excellente idée de classifier leur vin en symbolisant les étiquettes d’une à trois abeilles selon le taux de sucre résiduel.

C’est dans la région de Sion, capitale du Valais, que les vignes en terrasses sont les plus impressionnantes. Les murs de pierres sèches des
Domaines de Brûlefer et des Cozettes atteignent jusqu’à 22 m de haut, ils rivalisent en grandeur avec les châteaux voisins de Valère et Tourbillon et symbolisent le combat des Valaisans sur la nature sauvage. Une balade le long du bisse de Claveau vous permet de parcourir ces terrasses accrochées dans le vide

c.antille
c.antille

c.antille

Le Cornalin est le plus vieux cépage rouge du Valais, on mentionne déjà en 1313 la vente d’une vigne de Cornalin dans la région du village de Flanthey.

Chaque année en septembre, on y organise “le temps du Cornalin”, rencontre des encaveurs de Flanthey. L’association “le Château de Vaas “ accueillera avec une exposition permanente dès l’automne 2013, “la maison du Cornalin”.
Le vignoble surplombe la vallée du Rhône et la vue s’ouvre sur le Haut-Valais et la ville de Sierre

c.antille
c.antille

En remontant la vallée, nous arrivons aux coteaux de Sierre. Nous retrouvons les cépages autochtones, Petite Arvine, Humagne Blanche, Cornalin et les traditionnels, Chasselas, Rhin, Pinot Noir.


Ici aussi, les montagnards voisins pratiquaient la transhumance pour s’occuper de leurs vignes, chaque région avait ses traditions et les villages des coteaux de Sierre, en sont encore les témoins.
C’est par une balade sur le sentier viticole qui va de
Sierre à Salquenen que l’on découvre toute l’histoire passionnante de la vigne en Valais

Haut Valais

A Salgesch/Salquenen, la vigne pousse sur un éboulement calcaire, qui permet aux viticulteurs de cultiver un Pinot Noir d’une très grande finesse.
Ne loupez pas la visite du magnifique
Musée de la Vigne et du Vin !

c.antille
c.antille
c.antille
c.antille

Entre ciel et terre, découvrez, la vigne de Visperterminen le plus haut vignoble d’Europe qui s’étire de 600 à 1150 m.
C’est le berceau de l’Heida/Païen, antique cépage blanc de la variété des Traminer.
En remontant un peu plus la vallée du Rhône, sur un coteau escarpé de la rive droite, à Mund, on cultive le 1er safran de Suisse

c.antille